Mes premiers pas vers le minimalisme, bilan six mois plus tard …

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui je vous retrouve pour un article qui me tient particulièrement à cœur car c’est une thématique à laquelle je m’intéresse beaucoup depuis un moment, le minimalisme. Je vous partage donc aujourd’hui mon bilan après 6 mois à la découverte du minimalisme. Je précise bien “à la découverte de”, et non pas “pour devenir”, car j’ai très vite compris que pour devenir minimaliste, le chemin est long long long. D’ailleurs mon souhait n’est pas vraiment de devenir minimaliste mais plutôt de modifier mes habitudes du quotidien en m’inspirant des grands axes du minimalisme.

Il y a quelques temps, j’ai reçu un commentaire sous une photo que j’ai trouvé très pertinent, l’une d’entre vous me demandait où j’en étais de ma réflexion sur le minimalisme car elle ne le percevait pas au travers de mes photos. Je lui ai alors répondu que mon cheminement suivait son cours, que je m’améliorais sur certains points, mais que je comprenais qu’elle ne le perçoive pas car sur les réseaux sociaux j’ai tendance à vous parler des nouveautés, à vous montrer mes nouveaux achats donc vous pouvez avoir le sentiment que j’ai toujours du neuf. Pourtant, le minimalisme m’intéresse toujours autant et j’y travaille. De là à dire que je suis devenue minimaliste, clairement pas !

Je vous expliquais ainsi dans cet article mon déclic “ras le bol d’avoir trop de choses” et comment progressivement je me suis intéressée à des vidéos youtube sur le rangement, le désencombrement, puis vers le minimalisme. Cette sensation d’étouffer sous le trop plein de choses, les fringues, les livres, la déco, les produits de beauté, beaucoup trop de choses cheap, dont je me lassais finalement très vite.

Je me suis donc lancée dans de nombreux désencombrements, les vêtements, les produits de beauté, les magazines, mais aussi dans la cuisine, les tasses, les mugs isothermes, les assiettes dépareillées, les tupperware vieux comme jamais … mais je ne m’attendais pas à ce que cela soit si long. J’ai en effet sans cesse le sentiment de vendre / donner / jeter : les vêtements lors de vide-dressing, les produits de beauté à ma famille ou aux copines, j’ai même donné des meubles et de la déco à des copines qui aménagent, et malgré ça, chaque semaine je trouve encore et toujours des choses inutiles ! J’ai pourtant changé mes habitudes de consommation, elles sont encore loin d’être parfaites, mais elles ont réellement changé, mais je me rends compte que c’est plus difficile que je ne l’imaginais, malgré toute ma bonne volonté ^^.

S’ajoute à cela la “difficulté” en tant que blogueuse / instagrameuse de recevoir régulièrement des nouveautés, essentiellement pour les vêtements et les produits de beauté. Comment faire ? Tout refuser ? Limiter ? Recevoir puis donner ? Je vous explique dans cet article comment j’essaye de rendre compatible mon envie de désencombrer mon intérieur avec mon plaisir d’acheter qui est toujours existant, et aussi mon activité sur les réseaux sociaux.

______________________________________________

LES PRODUITS DE BEAUTÉ

Mon principal objectif sur cette catégorie est de ne pas gaspiller, ne rien jeter. Comme je n’aime pas trop vendre les produits de beauté lors de vide-dressing, j’ai choisi de donner à ma mère et ma soeur essentiellement, mais aussi à mes copines. Retrouvez en cliquant sur le lien mon article Comment trier ses produits de beauté?

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : les achats et réceptions de produits ?

Depuis que je reçois des produits de beauté par le biais du blog, j’en achète beaucoup moins voire très peu soyons honnête, mais pourtant j’en ai toujours énormément chez moi. Il faut savoir que pour les produits de beauté, je reçois rarement des mails me demandant si je souhaite tester ou non les nouveaux produits, ils me sont envoyés automatiquement, et pour être honnête, j’adore ça tester les nouveautés donc je suis ravie !!! Lorsque je reçois une nouveauté, je la teste en général assez rapidement pour me faire une première idée, est-ce que j’aime l’odeur, est-ce que je trouve le produit efficace ? Si la réponse est oui, soit je mets de côté le temps de finir le précédent produit que j’utilisais, soit j’ai un réel coup de coeur et je l’inclus directement dans ma routine, et je mets alors de côté le produit entamé pour donner à ma maman ou ma soeur. Si d’emblée le produit ne me tente pas, je le mets aussi de côté pour le donner.

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : l’organisation des produits ?

Avant, mes produits de beauté traînaient un peu partout, salle de bain, corbeilles dans le dressing, coiffeuse, une boîte ici, une boîte là-bas, je ne m’en sortais pas ! Aujourd’hui, il n’y a plus de produits de beauté qui traînent dans mon dressing, seulement ceux qui se trouvent dans ma coiffeuse. Et dans ma coiffeuse, on trouve uniquement les produits que j’utilise quotidiennement, ou au moins deux ou trois fois par semaine, et il n’y a aucun doublon. Pour les soins : une eau micellaire, une lotion, un sérum, une crème hydratante, un contour de l’oeil, un baume à lèvres, une crème pour les mains, mon déodorant. Pour le make-up : une base de teint, un fond de teint, un anti-cerne, une poudre, un blush, un mascara, un crayon noir pour les yeux, un crayon pour mes sourcils, (pas de palettes de fards à paupières car je n’en mets pas au quotidien), et un rouge à lèvre nude, un rose et un rouge. C’est tellement plus agréable le matin de ne pas chercher ce que je vais utiliser, je gagne un temps fou.

Quant à ma salle de bain, quand avant j’avais un meuble colonne entier rempli de produits en tout genre + les deux tiroirs du meuble sous le lavabo, aujourd’hui je me limite à mes deux tiroirs sous le lavabo et une boîte sur mon meuble colonne pour les nouveautés. J’ai conscience que c’est encore beaucoup, mais en terme de volume présent au quotidien, il a été réduit de moitié.

……………………………………………………………………………………..

Ce qui a changé en six mois ?

Je donne très régulièrement. Je n’achète quasiment plus rien. Je ne jette plus de produits périmés. Donc je ne gaspille plus. Il n’y plus de produits qui traînent partout dans le dressing. J’ai divisé par deux le volume de produits stockés chez moi. Je continue de prendre du plaisir en testant des nouveautés sans culpabiliser de faire du gaspillage. Et je suis encore et toujours plus heureuse de faire profiter mes proches.

……………………………………………………………………………………..

Ce que je pourrais améliorer sur les six prochains mois ?

Je suis plutôt satisfaite du chemin parcouru en six mois, je trouve que j’ai atteint un bon équilibre (mon équilibre en tout cas) entre le plaisir et le raisonnable. J’ai suffisamment de produits pour me faire plaisir, faire plaisir à mes proches et découvrir les nouveautés, mais pas trop pour me sentir envahie comme c’était le cas avant. Alors je vais continuer sur cette lancée pour le moment, maintenir le cap sera déjà très bien avant de me lancer de nouveaux objectifs.

______________________________________________

LES FRINGUES / BIJOUX

Mon objectif sur cette catégorie est de moins consommer, et privilégier la qualité à la quantité. Arrêter d’acheter et recevoir en quantités des vêtements bon marché au profit de pièces de meilleures qualités dont je me lasserai moins. Plus de basiques. Moins d’acrylique. C’est ma nouvelle devise ^^. Retrouvez en cliquant sur le lien mon article Comment trier ses vêtements ?.

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : les achats et réceptions de vêtements ?

Les vêtements, cela a toujours été mon GROS point faible en terme de surconsommation, j’en ai toujours eu trop, et bien avant l’ère Instagram. Lorsque j’étais étudiante, je dépensais des sommes folles chez Zara, H&M, Mango, Kookaï, Naf Naf, puis petit à petit Comptoir des Cotonniers, IKKS, Minelli, rien ne m’arrêtait (j’étais apprentie donc je touchais un salaire qui me permettait de faire beaucoup de shopping). J’avais un minuscule placard dans mon studio mais il débordait de fringues dont je me lassais sans cesse. Je donnais encore et toujours à ma mère, à ma soeur, aux copines, j’étais dans la surconsommation dans toute sa splendeur.

J’ai déménagé sur la Côte d’Azur, j’ai continué d’acheter, de remplir mes placards, de donner des fringues mises deux fois. Puis Instagram est rentré progressivement dans ma vie avec des collaborations, des fringues gratuites à portée de main, pouvoir en avoir plus, toujours plus, quelle chance me disais-je. Effet boule de neige, plus on en a, plus en veut, à tel point que le plaisir disparaît.

Jusqu’à l’électrochoc cet été au retour de mes vacances en Italie, je me suis retrouvée dans un dressing remplie de robes ASOS achetées deux semaines auparavant que je savais déjà que je ne remettrais jamais. J’ai dis STOP. Stop à cette surconsommation de fringues Kleenex. Qu’on achète, qu’on met, qu’on “jette”. J’ai eu envie de retrouver le plaisir d’acheter, de ranger, de regarder mes vêtements, et surtout de les aimer. C’est surtout de là qu’est parti mon envie de changer. Quelques semaines après je participais à un vide-dressing, l’occasion parfaite pour commencer le désencombrement. Je me suis débarrassée de beaucoup de choses, j’étais heureuse, le changement a démarré. Arrivée à l’automne, il a fallu que je me refasse ma garde-robe (changement de taille de vêtements et j’avais vendu quasiment tous mes pulls de l’année passée). Je me suis alors (re)-tournée vers une marque que j’adorais quelques années auparavant, Sézane. Je me suis alors fait plaisir (un peu trop même) avec de jolies pièces, de belles matières, des jolies coupes, des marques que j’aime, et j’étais heureuse d’avoir le sentiment d’acheter de façon plus réfléchie qu’auparavant.

(J’apporte une petite précision car je ne veux pas de mauvaise interprétation, j’ai conscience que tout le monde ne peut pas se permettre d’acheter des marques comme Comptoir ou Sézane, et qu’on peut effectivement trouver de très bon basiques chez Zara. Je ne dis pas que je n’irai plus, mais j’essaye d’y aller moins car ces magasins me poussent à acheter beaucoup. Chacun consomme selon ses moyens et c’est normal. Je cite simplement ici les marques que j’aime ou les marques qui m’ont poussé un jour à acheter 5 pulls un même jour alors que j’en avais besoin de … ZERO ^^).

En terme de partenariats, j’ai refusé énormément de choses depuis septembre, je continue de collaborer avec des marques qui me sont chères comme Comptoir des Cotonniers, Princesse Tamtam, et je refuse tout ce qui ne correspond plus à ma nouvelle ligne de conduite. Non seulement je ne remplis plus mes placards de choses que je ne mettrais que deux fois, et en plus cela ne me manque pas !

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : l’organisation des vêtements ?

En terme d’organisation, (je parlerai sûrement de l’appartement où je vis actuellement mais j’en aurai des rayons à vous raconter sur les précédents ^^) lorsqu’on s’est installé dans l’appartement d’Antibes il y a deux ans, c’est simple, j’avais des fringues PARTOUT. Sur le portemanteau de l’entrée, dans le placard de notre chambre, dans le placard de la deuxième chambre et dans le placard du couloir. Partout, des vêtements entassés, empilés, des caisses remplies des vêtements de l’autre saison, je ne savais plus où donner de la tête, je pestais sans cesse, mais je ne faisais rien pour changer.

Aujourd’hui, mes vêtements ne sont plus partout mais seulement à deux endroits : mes manteaux, vestes, gros gilets dans le placard du couloir, et le reste dans mon dressing. Le fait de regrouper permet de mieux visualiser la totalité de ce que l’on a, et franchement ça peut faire peur. J’ai choisi d’ouvrir mon dressing également afin de ne pas laisser la pagaille envahir mes étagères,  et c’est la meilleure idée que j’ai eu. Non seulement j’arrive à le maintenir rangé, mais en plus j’y prends du plaisir.

……………………………………………………………………………………..

Ce qui a changé en six mois ?

Je ne suis pas allée chez Zara, H&M ou Mango (entre autre) depuis six mois. J’ai moins de vêtements qu’avant mais je les trouve tous plus beaux. Je les aime (presque) tous. Je n’accepte pas de collaborations si elles ne me plaisent pas. Je ne cède plus à la tentation de recevoir une fringue juste pour recevoir une fringue. Je vis dans un environnement plus ordonné, moins fouilli, plus apaisant. Je suis fière de moi, là ou avant je m’agaçais toute seule dans mon bazar.

……………………………………………………………………………………..

Ce que je pourrais améliorer sur les six prochains mois ?

Jusque là on croirait que j’ai réussi sur toute la ligne, mais je vous rassure ce n’est pas du tout le cas. J’ai encore fait des achats que je regrette (oui oui c’est possible, même sur Sézane ^^). Sous prétexte que j’achetais différemment je me suis un peu trop laisser aller lol. J’ai encore du mal à me séparer de certaines pièces que je ne porte pourtant pas. J’ai craqué pour quelques pièces chez Pimkie alors que ça faisait partie des enseignes “interdites” =D. Je souhaite sur les prochains mois organiser encore et encore des vide dressing pour désencombrer encore un peu plus mes placards (un par saison, vous en pensez quoi?). Je souhaite réfléchir encore plus mes achats et ne pas me laisser aller aux effets de mode. Mais surtout, je souhaite continuer à prendre du plaisir comme les mois précédents. Acheter de belles pièces que j’aime, que j’aime porter, qui me vont bien, et dont je ne me lasserai pas dans deux semaines.

Ce que vous avez préféré sur Pinterest en Mars - 100 Idées Déco

______________________________________________

LES ACCESSOIRES DE CUISINE

Cette catégorie n’est pas celle sur laquelle j’avais le plus de travail à faire, mais un désencombrement s’imposait quand même. L’objectif était d’avoir des placards rangés, un minimum organisé, et comme pour tout le reste, ne pas garder des choses qui ne me servent pas.

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : les achats et réceptions de produits ?

Je n’ai jamais eu trop de problèmes de surconsommation pour la vaisselle ou les accessoires de cuisine, si ce n’est un peu trop de tasses, Mason Jar pour les jus et de la vaisselle un peu dépareillée. Nous ne sommes pas trop tentés par les appareils électro ménager de cuisine (pas de crêpe party, de pierrade, de plancha, d’appareil à fondue, de gaufrier, de toaster). Nous avons une machine à café, un blender, un extracteur à jus, et c’est tout. Je ne fais pas beaucoup de collaborations sur les objets cuisine,  voire pas du tout, donc je n’ai pas trop de soucis de ce côté là, je n’ai jamais été vraiment envahie, mais avec le temps j’accumulais des petites choses inutiles.

Courant janvier j’ai donc vidé tous les placards de ma cuisine, j’ai commencé par jeter les denrées périmés. Ensuite, les Tupperware abîmés, qui n’étaient plus étanches, je les ai remplacé par des contenants en verre beaucoup plus pratique et plus écolo en plus. J’ai jeté les petites cuillères avec des embouts cupcake (si si je suis sûre que vous voyez lesquelles ^^) qui étaient toutes cassées ou presque. J’ai viré les tasses moches, ébréchées, les mugs isothermes qu’on n’utilisait jamais, les Mason Jar en triple exemplaires, j’ai finalement fait pas mal de tri et j’étais plutôt contente de moi.

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : l’organisation dans ma cuisine ?

C’est simple, tout doit tenir dans les placards de la cuisine, ou bien dans des petites caisses sous l’îlot central. Rien ne traîne ailleurs, et je me suis toujours limitée à cet espace. Donc de ce côté là, je m’y tiens plutôt bien et facilement.

……………………………………………………………………………………..

Ce qui a changé en six mois ?

J’ai fait un gros tri dans mes placards, j’ai jeté ce qui ne me servait plus, et j’ai réorganisé quelques emplacements pour plus de facilité au quotidien. J’ai vendu quelques petits bols / ramequins lors du dernier vide dressing. Pas de gros changement.

……………………………………………………………………………………..

Ce que je pourrais améliorer sur les six prochains mois ?

Euh, arrêter d’acheter des planches à découper (ma grande passiooooooon <3) et ne pas acheter du quinoa alors que j’en ai un bocal plein LOL. J’oublie toujours de vérifier ce que j’ai dans les placards avant d’aller faire les courses. Ne rien acheter d’inutile, ou que j’aurai déjà. Eviter les doublons.

cuisine scandinave, meubles scandinaves dans une cuisine élégante

______________________________________________

LA DECORATION

Pour finir je vais vous parler de la décoration. Je n’ai jamais vraiment souffert d’avoir trop de décoration car j’achète plutôt intelligemment ce sur point-là, mais il est vrai que régulièrement je me dis que j’ai pas mal de choses qui traînent et que si j’avais un peu moins de bougies, de petites boites, de petits pots, je m’en porterai mieux. L’objectif était donc de désencombrer un peu, mais paaas un changement radical non plus.

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : les achats et réceptions d’objects déco?

Avant il m’était impossible de rentrer chez Maison du Monde par exemple et sortir les mains vides. Je ramenais toujours  un petit quelque chose. Aujourd’hui j’y arrive : je fais encore des achats coup de coeur pas toujours utile je le reconnais, mais toujours des petites choses donc ça passe ahah. Je pense être plutôt raisonnable à ce niveau là, même si Théo vous dirait peut-être le contraire, mais honnêtement je n’achète pas de la déco très très souvent, et je fais très peu de collaborations déco, je sélectionne énormément car je n’ai pas envie d’envahir notre appartement.

……………………………………………………………………………………..

Comment je gère : l’organisation des objets déco ?

Alors c’est très simple, je ne stocke rien, si je n’aime plus ou si je ne veux plus, je donne, je vends ou je jette, c’est tout. On ne peut donc même pas parler d’organisation. Ce que j’aime est visible dans notre appartement. Le reste n’y est plus.

……………………………………………………………………………………..

Ce qui a changé en six mois ?

J’ai appris à me dire “je n’en ai pas besoin donc je n’achète pas”, ça paraît simple comme ça mais je vous jure que ça ne l’était pas il y a encore quelques mois. Cette envie d’acheter parce que “mais si c’est beau,  mais j’aime trop, mais je le veuuux siiii” prenait toujours le dessus sur “ok je n’en ai pas du tout besoin”.

……………………………………………………………………………………..

Ce que je pourrais améliorer sur les six prochains mois ?

Hmm, acheter moins de bougies peut-être, mais l’hiver c’est un gros gros gros plaisir … j’adore les bougies !

chambre a coucher moderne, murs blancs, deco exotique dans la chambre a coucher adulte complete

______________________________________________

BILAN

J’espère ne pas vous avoir perdu car j’ai conscience que cet article était très long, mais il m’a permis de vous expliquer les choses à mon rythme, en détail : d’où je pars, où j’en suis, où je souhaite aller, les difficultés rencontrées et le cheminement dans lequel je me situe.

J’ai lu récemment un article très intéressant qui disait que dans la quête du minimalisme, on passe par différentes étapes : une  vie encombrée, une lecture ou une découverte qui va changer les choses, une prise de conscience sur la société de consommation, le début du désencombrement de son intérieur, la lutte perpétuelle contre les anciennes habitudes de consommation (je pense que j’en suis là aujourd’hui), et ensuite la mise en place de méthode pour éviter le réencombrement.

Je suis très intéressée de savoir ce que vous en pensez si vous avez vous aussi commencé un cheminement vers le minimalisme. Quelles difficultés avez-vous rencontrés ? Qu’est ce qui vous aide ? Quelles sont vos astuces ? Est-ce que vous avez parfois baissé les bras devant l’ampleur du travail ?

Je vous embrasse et vous souhaite un bon dimanche <3

Partager:

11 Commentaires

  1. Luzine_instagram
    16/02/2018 / 8 h 05 min
    Merci pour cette article Julie qui est d’une part hyper bien rédigée je l’ai lu d’un trait et dont le sujet me tenait à cœur ton retour d expérience donne purement à réfléchir
  2. 15/02/2018 / 9 h 21 min
    Coucou Julie !
    De mon côté aussi j’essaye de me mettre au minimaliste. Ou en tous cas d’appliquer ce style de vie. L’électrochoc ? Mon déménagement de Paris à Marseille… Et mes plus de 150 cartons ! Comment avait-on pu accumuler autant de choses ????
    Alors j’ai désencombrer : j’ai vendu, donné pas mal de fringues. La technique des 6 mois. Si pendant 6 mois je ne les ai pas portés, je vire.
    Et puis j’a arrêté d’aller dans certains magasins. Fini H&M et compagnie. Je consomme Français et du coup beaucoup moins. Si je veux une pièce d’un petit créateur, je dois vendre quelque chose (Merci Vinted).
    Dans la salle de bain c’est pareil. En ne consommant que des produits “clean” finalement j’en possède bien moins. Juste l’essentiel et c’est tout aussi bien.
    Il y a encore du chemin mais petit à petit j’y arrive.
  3. Camidylle
    12/02/2018 / 12 h 39 min
    La meilleure façon de devenir minimaliste du jour au lendemain ?? Partir vivre en Italie avec deux valises et un sac à dos haha ! Je suis partie il y a 10 jours pour un semestre ici; je n’ai emporté que le stricte minimum (bon et deux ou trois bricoles dont je ne sais pas me séparer). Je me rends compte que je le vis très bien… et je sais déjà qu’un énorme tri s’annonce à mon retour en France ! (Mon point faible est aussi les vêtements… pas tellement la beauté, je consomme déjà relativement peu de ce côté là – et bio !)
    Bonne continuation pour la suite de ton chemin, déjà bien engagé, vers une vie moins encombrée !
  4. Émilie
    11/02/2018 / 20 h 44 min
    Salut !
    La lecture de ton article m’a amusé parce que ca fait longtemps que je stock tout et n’importe quoi. Une bonne motivation pour désencombrer rapidement un intérieur trop chargé inutilement ? Une jolie petite puce qui commence a se déplacer ! Pour le coup j’ai carrément pas eu le choix et quand j’ai eu fini de tout jeter/donner pour que l’espace soit plus sur et plus propre je me suis senti beaucoup mieux chez moi 🙂
  5. Clothilde
    11/02/2018 / 12 h 05 min
    Coucou Julie, je sui dans cette même optique depuis de nombreux mois, mais je me faisais aussi cette réflexion que ton cheminement ne transpirait pas sur tes publications, je me suis même dit qu’en fait tu avais lâché l’affaire ! Pour moi le minimalisme va beaucoup plus loin que juste se l’appliquer à soi-même car je pense que quand on est blogueuse on a une responsabilité par rapport à ce que l’on projette à l’extérieur si on veut vraiment être cohérent et du coup pour moi le vrai minimalisme serait d’arrêter de pousser les autres à consommer car en exposant ce qu’on achète ou qu’on reçoit en cadeau ou un test c’est bien un peu ce qu’on fait . On rentre dans le cercle de la surconsommation . Pour ma part je ne regarde même pas les publications avec les ouvertures des paquets et autres pas parce que j’ai peur d’être tentée mais parce que ça ne correspond vraiment plus du tout à ce dont j’ai envie et limite ça me met mal à l’aise. Et je ne parle pas spécialement de toi surtout pas de façon critique mais de tout ce qu’on peut voir en général sur les réseaux sociaux . Je n’ai pas envie pour autant d’arrêter de suivre certaines personnes car au-delà de la contradiction qu’elles affichent entre le less Is more alors que le «more » s’ affiche sur Leur Insta, il y a des personnalité attachante et riches d’autres aspects qu’à mon avis elle aurait tout intérêt à mettre en avant. Une autre chose qui m’interpelle aussi c’est ce qu’on met derrière le terme de  »moins » car si c’est moins de quantité de vêtements OK mais si c’est pour que ce soit pour un budget multiplié par 10 parce que on achète -moins mais 10 fois plus cher ….. bref ce n’est pas simple
  6. Photos_sur_cour
    11/02/2018 / 11 h 58 min
    Coucou Julie,

    Bravo pour tout le chemin parcouru !!
    Pour ma part depuis que j’ai lu ton premier article sur le minimalisme, l’idée commence à faire son chemin. J’ai tendance à acheter (beaucoup) trop de vêtements … je suis actuellement en alternance et c’est vrai que le fait d’avoir un petit salaire n’aide pas à se retenir …
    j’ai commencé à trier un peu mon placard, au grand plaisir de mes sœurs, et j’en ai vendu un peu sur des sites de vides dressing. Quand 6 mois après avoir acheté une robe elle est toujours dans ton placard avec l’étiquette tu sais qu’au final tu ne la mettra jamais …
    je suis encore très loin de ce que tu as réussi à faire, mais petit à petit je devrais réussir à vider mon placard !

    Merci en tout cas pour tes précieux conseils !

    Très bon dimanche à toi aussi !! Bisous

  7. Audrey
    11/02/2018 / 11 h 56 min
    Bravo Julie ! Je crois que j’ai commencé en même temps que toi en incluant en plus l’obligation que les produits soient “clean”. Grande consommatrice de maquillage, j’ai donné les 3 quarts à des petites cousines, je n’ai gardé que qq rouges a lèvres mats. J’ai tout remplacé par 2 marques bio et clean donc vu le coût je suis allé a l’essentiel. Pareil pour les produits de soins, ma seule faiblesse reste la marque sanoflore… mais j’essai de n’avoir qu’un seul produit par catégorie. Pour les vêtements je reste une zara addict (j’adore sezane mais ce n’est pas dans mon budget) mais j’ai été trés raisonnable avec un seul panier pour les soldes (pour mon fils et moi) aucuns achat en chaussures cette année et pas de manteau non plus. Mon seul gros achat, une veste de ski mais merci vinted qui m’a permise de trouvé la perle rare d’occas. La déco est bouclée chez moi mais consomatrice de bougies également je me suis tournée cette année vers la marque française Durance qui propose des produits naturels sans parfums de synthèse. J’ai également acheté un diffuseur d’huiles essentielle… trés économique et 100% clean avec des biens faits en plus… Voila pour ma part de minimalisme… Je t’embrasse !
  8. 11/02/2018 / 11 h 39 min
    Il est super interessant cet article ! Jai regarder aussi un documentaire sur Netflix qui s’appelle “minimalist” que tu as du voir d’ailleurs et j’ai aussi pri conscience de pas mal de choses.
    Je vide mon dressing sur Vinted mais je n’achete pas pour “remplacer” je prends le temps de jeter / donner 1 chose par jour superflue, une assiette deparaillée, un petit accessoire qui ne me sert plus, une bougie terminée, des piles usagées, cest con mais ca fait un bien foufoufou.
    Je desemcombre mon environnement visuel et ca a un effet direct sur un desemcombrement dans la tete je trouve !
    Petit a petit je continue mais cest le combat d’ube vie entiere je pense !
    Continue en tt cas cest en tres bonne voie.
    <3
  9. Elodie
    11/02/2018 / 11 h 23 min
    Bonjour,
    Très bel article, je fais quasiment le même cheminement et je ne suis pas au bout, je peux encore m’améliorer c’est sûr.
    L’important je pense c’est de le faire à son rythme en faisant de notre mieux.
    Je trouve qu’il y a tellement de « points » à améliorer dans la vie quotidienne que c’est parfois difficile de trouver le bon équilibre : mieux manger, faire un minimum de sport pour sa santé, arriver à gérer ses achats, … je suis sûre que tout doit se mettre en place progressivement et sans frustration, ça doit être un état d’esprit sans être des obligations et biensûr y trouver du plaisir … bref je sais pas si tu m’as comprise mais pour revenir à ton article, il m’aide bien sur le désencombrement et la prise de conscience à chaque achat « est-ce un achat utile? , est-ce que j’en ai vraiment besoin? » donc merci car il est source de motivation
    Bon dimanche
  10. Mel.aah_
    11/02/2018 / 10 h 53 min
    Coucou Julie,

    Belle avancée sur ton minimalisme ! Pour ma part c’est encore un peu compliqué mais j’avance doucement et sûrement. L’amenagement dans mon appartement t l’a fait avance d’un pas et m’a permis de trier tout ce que je stocké depuis des mois, voir des années sur des objets déco ou des fringues que je ne mettais jamais !! Ahah

    En espérant arriver au bout de ce minimalisme sans trop m’y plonger dedans.

    Excellent dimanche

  11. S0phie____
    11/02/2018 / 10 h 44 min
    Cet article qui tombe à pic!! T’as bien raison ! Finalement c’est « à cause » de tous les magasins pas cher ! On achète on achète puis finalement on aime sur le coup et ensuite ça reste au fond d’un placard !!
    Ça c’est fini par ici !!!! Je préfère avoir du beau, et moins que du cheap à gogo! Sauf des petites merdouilles mais plutôt en deco ! Pour la terrasse surtout je suis la reine!! À canard qui fait coin-coin et des bulles si tu vois ce que je veux dire … celui la il déménage ! Je sais que tu es en train de rire en lisant ça ! Mon petit truc à moi c’est les bougies et les petits tapis .. désespoir de Camille….
    Je vais Le faire à Camille & on commence le trie/carton ! Je suis ravie de cette lecture du matin qui me motive encore plus!!!
    Bon dimanche ma Julie ! Gros bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *